Archives pour la catégorie Enseignements d’Évêques

Grandes leçons sur le Règne social de Jésus-Christ

Par Mgr Nègre, Archevêque de Tours

 

armes_mgr_negreDans le monde, Dieu gouverne tout par Jésus-Christ établi roi souverain des hommes et des sociétés. L’Église, l’État et la famille, soumis à son autorité, trouvent dans cette soumission la grandeur, la paix et la félicité. Plus cet ordre est observé par la société, plus il la rend parfaite. La violation de cet ordre produit inversement l’homme méchant et la société mauvaise. À la lumière de ces vérités fondamentales nous apprendrons à juger de la justesse ou de la fausseté de nos propres idées sur le gouvernement des affaires publiques, et à rectifier au besoin, notre conduite.

Il y a là de grandes leçons.

Lire la suite Grandes leçons sur le Règne social de Jésus-Christ

Il est souverainement utile d’assiter souvent à la Messe

D’après Mgr de Ségur, tiré de l’ouvrage « La Messe »

mgr de ségurSaint François de Sales disait que « la Messe est le soleil des exercices de piété ». C’est en effet l’exercice de piété par excellence. Si un chrétien ne pouvait consacrer qu’une demi-heure par jour à la prière et au service de Dieu, il ne saurait rien faire de plus utile à la gloire de Notre-Seigneur, au salut de son âme et au bien général de l’Église, que de la consacrer à entendre pieusement la Messe.

Lire la suite Il est souverainement utile d’assiter souvent à la Messe

La confession, par Mgr Louis-Gaston de Ségur,

D’après « la piété enseignée aux enfants »

Ce qu’est la confession

monseigneur_de_segur« Sais-tu, mon cher petit enfant, ce que c’est que se confesser ? Écoute bien, et quand tu auras bien compris, tâche de pratiquer le mieux possible ce que je vais te dire. Il y a des enfants qui ont une peur terrible d’aller à confesse : on dirait que le confessionnal est une souricière, dans laquelle la petite souris doit être mangée par le chat.

Ces enfants-là sont des nigauds, de vrais nigauds ; car la confession est la chose la plus simple du monde. Il ne faut pas faire comme eux : il faut d’abord apprendre et savoir ce qu’ils ne savent certainement pas assez : ce que c’est que se confesser, et combien la confession est une bonne et douce chose.

Se confesser, c’est aller trouver le Prêtre de Jésus-Christ et lui dire, lui avouer tout simplement, bien franchement, tous les péchés qu’on se rappelle avoir commis. Ce n’est pas pour s’amuser, ni par manière de passe-temps que l’on va dire ainsi ses péchés : c’est afin d’obtenir du bon Dieu le pardon de tout ce qu’on a fait de mal. Quelquefois cela coûte beaucoup ; il faut y aller tout de même, parce que Dieu le veut, et parce que nous sommes sur la terre, non pas pour faire ce qui nous plaît et nous amuse, mais avant tout pour sauver notre âme en obéissant à Notre-Seigneur Jésus-Christ.

Suite de l’article