Non Possumus, nous ne pouvons abandonner nos Croix !

D’après « La religion de combat » de l’Abbé Joseph Lémann


A l’heure où la laïcité est encensée et canonisée, aussi bien par les autorités civiles que religieuses, à l’heure où elle s’invite dans les entreprises, à l’heure où la république nous demande de cacher nos croix, nous devons, nous autres catholiques, nous affirmer et dire : NON POSSUMUS ! Rappelons-nous ce qu’écrivait jadis l’Abbé Lémann :


abbé joseph lémannÉcoutez, ô sectaires : Nous ne pouvons pas nous passer de la Croix, parce qu’elle a été le lit de mort du Dieu fait homme. C’est sur elle qu’il a souffert l’agonie, qu’il a obtenu pardon et miséricorde pour les hommes, et qu’il nous a tous bénis. Si nous laissions profaner et outrager ce lit de mort, nous serions des ingrats, et nous, catholiques, nous ne voulons pas être des ingrats !

Nous ne pouvons pas nous passer de la Croix, parce qu’elle a été l’instrument du rachat et de la liberté des peuples. Avant le Calvaire, les populations étaient affreusement esclaves. C’est avec la Croix que Jésus-Christ les a retirées de l’esclavage ; il a créé avec elle la race des hommes libres. Nous séparer de la Croix, ce serait nous exposer à redevenir bien vite esclaves, et nous, catholiques, nous ne voulons pas redevenir esclaves : nous resterons les hommes libres !

Nous ne pouvons pas nous passer de la Croix, parce qu’elle a été l’instrument de la défaite de l’enfer. Qu’on observe la Croix, elle a la forme d’un glaive : la poignée est dans le ciel, et la pointe en s’enfonçant dans le sol regarde le noir abîme. Faire disparaître la Croix, ce serait autoriser l’Enfer à réparer sa défaite : mais nous, catholiques, nous empêcherons toujours qu’il la répare !

Nous ne pouvons pas nous passer de la Croix, parce qu’elle est l’arbre de vie. Ah ! Lorsque les malheureux souffrent trop, ils viennent s’asseoir à son ombre, et ils sentent aussitôt une influence divine qui les réconforte. L’orphelin comprend, sous ces bras étendus, qu’il ne sera pas seul au monde, et la pauvre veuve se relève plus résignée. Pourquoi ne supportez-vous pas, ô impies, que, dans nos tristesses, nous recourions à notre cher arbre de vie ? Nous ne vous empêchons pas, nous, de cueillir des fruits à vos arbres de mort. Laissez-nous notre arbre de vie. Mais si vous y touchez, nous deviendrons tous, pour le défendre, le chérubin du paradis terrestre !

Nous ne pouvons pas nous passer de la Croix, parce qu’elle est le vrai signe de sécurité et de pacification. Quand elle se trouve sur un chemin, ce chemin est plus sûr. Quand elle est acceptée dans une usine, l’ouvrier et le patron s’entendent mieux. Quand se rencontrent, à son pied, le riche et le pauvre, richesse et pauvreté se transfigurent dans son amour. Depuis tant d’années que l’économie politique est au travail et en recherches, elle n’a pas encore découvert un moyen plus sûr de pacification. Oh ! Laissez-nous donc la Croix, dont la présence éteint mieux les haines, et rend moins difficiles les étreintes de mains !

Nous ne pouvons pas nous passer de la Croix, parce qu’elle doit apparaître en souveraine dans les airs, au jour du jugement général. A son aspect, les brebis doivent se ranger à droite, et les boucs seront précipités à gauche. S’il vous convient, ô renverseurs de croix, de choisir le côté des boucs, nous vous plaignons, cependant vous êtes libres. Mais nous qui voulons être du nombre des brebis à l’aspect de la Croix triomphante, nous l’adorons déjà sur terre, et nous la défendrons… Telles sont les raisons pour lesquelles nous ne pouvons pas nous séparer et nous priver de la Croix tutélaire.

Prenez-en votre parti, ô vous qui la faites pleurer, et qui nous faites pleurer, le nôtre est pris ; et c’est encore la Croix qui est le sceau de notre décision, et de notre impossibilité de vous la livrer !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s