Il faut apprendre à nos enfants à renoncer au monde

D’après « la piété enseignée aux enfants » de Mgr de Ségur


enfantsDe même qu’il y a, en chacun de nous, du mal mêlé au bien ; de même, au dehors de nous, dans le milieu où nous vivons, il y a du bien et du mal. Le bien, il faut l’aimer et le rechercher ; le mal, il faut le détester et le repousser. C’est ce mal, c’est cette partie des créatures sur qui le démon exerce sa maudite influence, que dans le langage chrétien, on appelle le monde.

Le monde, c’est tout ce qui, au dehors et autour de nous, est opposé au règne de Jésus-Christ et aux saintes maximes de l’Évangile ; c’est tout ce qui exerce sur nous une influence mauvaise, en nous portant au péché. « Malheur au monde ! » a dit Notre-Seigneur ; « malheur au monde, à cause de ses scandales ! ». L’Église, qui est l’armée sainte de Jésus-Christ, combat le monde tant qu’elle peut ; et de son côté, le monde, qui est l’empire du démon, déteste et combat l’Église.

C’est de bien bonne heure que le monde exerce son action sur les pauvres enfants : le démon, que l’Évangile appelle le prince du monde, tâche de les attirer au péché par toutes sortes de moyens. Celui qu’il emploie principalement, c’est l’attrait du plaisir. Il cherche à persuader les pauvres petits enfants qu’ils ne sont sur la terre que pour s’amuser, et que l’on n’est heureux qu’au milieu de la dissipation des fêtes, des bals, des spectacles, de l’oisiveté et de la vanité mondaine. Il cherche par mille artifices à les détourner du service de Dieu, du bonheur pur et tranquille de la piété et de la famille ; il leur dit à l’oreille que le devoir est un joug insupportable, que le plaisir seul est bon, que la prière est ennuyeuse, et que tout le bonheur de la vie consiste à contenter ses goûts, à se livrer à ses caprices, à s’abandonner aux plaisirs. Tel est le monde qui perd tant de pauvres enfants en les arrachant à l’amour de Jésus-Christ et aux saintes influences de son Église. […]

Prends garde au monde, mon petit enfant ; prends garde aux idées du monde, prends garde aux exemples et aux séductions du monde ; tout cela, c’est de la tromperie, et ces pilules si bien dorées, que l’on te présente comme des bonbons exquis, ne sont que du poison sucré. Méfie-toi des plaisirs mondains, et ne laisse pas ton cœur suivre le penchant que nous avons tous à nous repaître de ces bagatelles, quelque brillantes, quelque étourdissantes qu’elles puissent être. Les joies mondaines sont comme la mousse du vin de Champagne : cela fait beaucoup de bruit, cela pétille, cela porte à la tête, cela coûte cher, et si c’est agréable à boire, c’est malsain pour l’estomac, et, en définitive, c’est un vin frelaté et ce n’est que de la mousse.

Ce ne sont pas là les vraies joies. Non, mon petit, là n’est pas le bonheur. Si, comme tant d’autres, tu l’y cherches, tu ne l’y trouveras pas, parce qu’il n’y est pas. Le bonheur est quelque chose de profond et de tranquille, de doux et de céleste, et le monde est toujours agité, évaporé, tout plongé dans la vie des sens et enivré des frivolités. Le bonheur est dans la piété et dans l’amour du bien. […]

Crois-moi, cher petit enfant, ne te laisse pas séduire par les récits qu’on te fera peut-être du parfait bonheur de la vie des mondains ; sous ces roses, il y a plus d’épines que tu ne saurais le croire, et on se dégoûte bien vite de ces fadaises creuses, absurdes, fatigantes, qui usent le corps, qui vident le cœur, qui éteignent l’intelligence et étouffent la conscience.

Aime de tout ton cœur Jésus au Saint-enfant-piétéSacrement ; applique toi sérieusement à la prière ; pratique les œuvres si douces et si consolantes de la charité chrétienne ; aime beaucoup la vie de famille ; prends l’habitude fortifiante du travail et des lectures sérieuses, et, je te le promets au nom de Dieu, tu n’auras pas grand-peine à voir le monde pour ce qu’il est en réalité, et à le traiter comme il le mérite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s