Du devoir que vous avez d’aller en pèlerinage sur la Montagne Sainte de Rochefort du Gard

Par Jean-Eudes Chagrip-Metz, à propos du pèlerinage à Rochefort du Gard, le 28 février 2015


NotreDame04_

Le 28 février prochain, alors que l’Église Catholique, apostolique et romaine fêtera le samedi des quatre temps du carême, des gardois, fidèles à Dieu, au Pape et à leur Évêque, partiront, le court temps d’une journée, en pèlerinage à Notre Dame de Grâce, à Rochefort du Gard.

Depuis l’an 798, date de la fondation de ce pèlerinage, combien de grâces ont pu pleuvoir sur les fidèles s’étant rendu au Sanctuaire ? Combien de grâces pourront pleuvoir, en cette année 2015 ?

Combien de Catholiques, feront l’effort de participer à cet antique pèlerinage ?

Combien de catholiques comprendront qu’il s’agit là non seulement d’un pèlerinage nécessaire et utile à la plus grande gloire de Notre-Seigneur et de sa Sainte Mère, mais également utile à leur âme et à l’âme de la France ?

Rochefort – Un sanctuaire âgé de plus de douze siècles

Savez-vous, mes chers amis, quelle est l’origine de ce sanctuaire ?

Déjà à leurs prémices, les plaines de Rochefort du Gard ont été les témoins d’une volonté divine : la volonté d’écraser la barbarie et l’hérésie. C’est en effet en 737, alors que la vallée du Rhône était envahie par les Maures d’Espagne, que Charles Martel, leur plus farouche ennemi depuis sa victoire à Poitiers cinq ans auparavant, décida, grâce à Dieu et avec l’aide de ses Francs, de les écraser une nouvelle fois. Après un court siège en Avignon, il s’empara de cette ville et passa au fil de l’épée tous les sarrasins ; les fuyards, eux, furent rattrapé sur les hauteurs de Rochefort du Gard, subissant des pertes terribles, qui marquèrent, pour un court temps, la paix.

Quelques années plus ChapelleCharlemagnetard, les maures revinrent dans le sud de la France, d’Arles à Orange. Le soin fut alors confié à Charlemagne de les chasser, secondé par son ami d’enfance et Lieutenant, l’illustre Guillaume, duc d’Aquitaine et Comte de Toulouse. Après plusieurs rencontres terribles dans le Comtat, c’est de nouveau à Rochefort du Gard que ces ennemis du nom Chrétien furent définitivement mis en défaite. Et c’est ainsi qu’à l’endroit même de son triomphe, permis par Dieu, Charlemagne fit élever une église qu’il dédia à la Très Sainte Vierge et à Sainte Victoire, vierge et martyre pour laquelle il avait une dévotion particulière. Nous sommes alors en 798, et la première pierre de ce sanctuaire est posée conjointement par le grand monarque et par un grand Saint, le duc Guillaume.

Vous rendez-vous compte chers amis, que vous allez marcher vers un pieux sanctuaire, qui a été créé seulement trois siècles après la naissance divine de la France ? Vous rendez-vous compte que vous allez marcher vers un lieu saint qui a vu Charlemagne et ses Francs défendre Dieu et ses enfants ? Je vous pose la question, y a-t-il un meilleur endroit de prière pour la France, que ce sanctuaire érigé pour perpétuer à jamais le souvenir des victoires de la Sainte Croix sur le croissant ? Tâchez de vous souvenir, lorsque vous serez au pied de cette Croix, d’adresser vos prières à Dieu, afin que de nouveau, il défende ses enfants et daigne sauver la France de la tourmente de l’islam dans laquelle elle se trouve.

N’oubliez pas, que si vous voulez que Dieu sauve la France, il vous appartient d’abord de la lui rendre !

Souvenez-vous ensuite de tous ces Croisés, qui avant le départ pour la Terre Sainte, faisaient escale à Notre Dame de Grâce afin d’y prier la Très Sainte Vierge, pour qu’elle leur accorde la victoire sur les ennemis de Dieu ! Souvenez-vous de tous ces braves qui au long des siècles qui ont fait la France, ont défendu au prix de leur vie, ce Sanctuaire contre les invasions Hongroises, albigeoises, protestantes, révolutionnaires…

Notre-Dame de Grâce est un lieu de multiples miracles

NotreDame80_Cette Sainte Montagne n’a pas été choisie par Dieu uniquement pour vaincre les ennemis de la foi. Elle a été choisie pour être l’une de sources visible de sa toute puissance sur terre et de sa miséricorde. Combien de miracles, depuis douze cents ans, s’y sont produits ? Il nous est malheureusement impossible d’y répondre avec exactitude, et pour cause, les multiples invasions (mahométanes, hongroises, albigeoises, protestantes) ainsi que les multiples révolutions sont responsables de la destruction de bons nombres d’actes officiels constituant la preuve de ces miracles.

Cependant, quelques-uns sont parvenus jusqu’à nos jours.

La résurrection des morts, mes amis est celui de tous les miracles qui nous surprend le plus, parce qu’il est le plus rare et qu’il se fait contre les lois les plus certaines de la nature. Car tout le monde reconnaît qu’il n’existe aucun remède, aucune cause naturelle qui puisse ressusciter un mort. Et quel meilleur moyen pour Dieu, de prouver sa divinité, qu’en rendant la vie à ceux qui l’avaient perdue ?

Or il a plu a Dieu de glorifier sa mère dans son sanctuaire de Rochefort, peut-être plus qu’en aucun autre, par des résurrections nombreuses.

Dix-sept. C’est là le nombre de morts ressuscités entre l’an de grâce 1635 et l’an de grâce 1658.

Combien d’autres résurrections ont échappées à l’histoire ? Combien d’autres Madones que la votre, sont aussi miraculeuses que celle de Rochefort du Gard ? Toutes ces résurrections ont servies, non seulement à faire de bons catholiques, mais également à ramener des incrédules ou des infidèles à la foi ! Alors pourquoi de nos jours, la Sainte Vierge de Rochefort, n’intercède plus auprès de son Divin Fils, afin qu’il ressuscite les morts ? La réponse est simple mes chers amis, notre incrédulité ! Notre incrédulité lie la puissance de Notre-Seigneur ! Croyons nous toujours que Notre-Seigneur puisse ressusciter un de nos morts ? Lui demandons-nous avec ferveur ? Nous proposons nous de lui offrir notre vie en retour ?

« Seulement » dix sept morts ressuscités sont parvenus jusqu’à nous, mais combien d’aveugles ont retrouvés la vue ? Combien de sourds ont retrouvé l’ouïe ? Combien de muets ont retrouvés la parole ? Combien de boiteux, de paralytiques ont trouvés sur cette montagne la guérison ? Quelques témoignages nous sont rapportés par Dom Mège, religieux bénédictin de la Congrégation de Saint-Maur, mais concernant les autres, au cours des siècles qui précédèrent ou suivirent, nous ne les connaîtrons hélas jamais.

Alors pourquoi ? Pourquoi plus aucun miracle à Rochefort du Gard ?
Sachez que c’est la foi, mes chers amis, qui obtient de Dieu des miracles. C’est le manque de foi qui nous en prive ! Il faut que notre foi se réveille ! Se renouvelle ! S’affermisse ! Et alors, alors seulement, vous verrez de nouveau des miracles se produire sur votre Sainte Montagne de Rochefort !

N’avez-vous pas dans vos familles ou parmi vos amis des pauvres gens malades, que la science ne peut guérir parce qu’il en est du seul ressort de Dieu, et qui ne veulent pas de Dieu pour remède ? Alors allez à Rochefort du Gard pour eux ! Offrez vos prières, vos sacrifices à Notre Dame de Grâce, elle vous obtiendra en échange la guérison de ses personnes, et leur conversion !

NotreDame83_

« Notre Lourdes »

Le département des Hautes-Pyrénées à la chance d’avoir un lieu saint à Lourdes ? Le département du Gard, lui, a la chance d’avoir un lieu saint à Rochefort. Alors réjouissez-vous, mes amis, d’avoir un lieu de pèlerinage à seulement trente kilomètres de chez vous !

N’ayez donc pas peur, le 28 février prochain, d’abandonner vos activités profanes le temps d’une journée ! N’ayez donc pas peur de prendre le risque d’avoir froid pendant une heure !

Allez à Rochefort du Gard. Allez au pied de la montagne Sainte. Ce que vous y verrez sera magnifique, je vous le promets. Vous y verrez le Calvaire ! Vous y suivrez le Christ, dans la personne du prêtre. Vous marcherez à sa suite, souffrant avec lui station après station, pleurant pour lui. Vous le verrez mis en croix. Vous le verrez mourir. Vous verrez sa Sainte-Mère le pleurer. Et quel plus bel exercice, pour un chrétien, que celui du chemin de la Croix ?

Il vous appartiendra ensuite d’offrir vos péchés en confession, car ce sont eux qui l’ont conduit à la Croix !

Il est de votre devoir, chers amis, de vous rendre, unis dans le Christ, à Rochefort du Gard, pour y prier Notre Dame de Grâce, pour offrir vos péchés en réparation, pour y faire pénitence. Vous devez vous y rendre pour tenter de redonner à ce lieu saint sa divine vocation, perdue à cause de l’impiété populaire. Vous devez vous y rendre pour y prier le ciel de pardonner à la France toutes ses infidélités. Vous devez vous y rendre afin de prier pour les apostats, les infidèles, les pécheurs. Vous devez vous y rendre pour le bien de vos âmes, pour le bien de vos paroisses, pour le bien de votre diocèse, pour le bien de la Sainte Église Catholique, Apostolique et Romaine.

Soyez chrétiens, mes chers amis, mes chers frères, allez à Rochefort, il en est ainsi de votre devoir.

NotreDame97_

Jean-Eudes Chagrip-Metz

Advertisements

Une réflexion sur “ Du devoir que vous avez d’aller en pèlerinage sur la Montagne Sainte de Rochefort du Gard ”

  1. Passionnant récit de ce qu’est réellement le sanctuaire de ND de Rochefort du Gard où, ayant une maison de vacances à Roquemaure, nous nous rendons très souvent. Notre curé parisien, qui séjourne chaque été quelques jours chez nous, aime particulièrement célébrer sa messe quotidienne en ce lieu où l’on sent vraiment que beaucoup de grâces ont été répandues (et se répandent peut-être encore !).
    Merci de cet éclairage tellement d’actualité. Il nous faudrait un Charlemagne ou un Charles Martel pour trouver une solution à ce problème cruel que nous vivons actuellement. Habitant la région parisienne, nous avons été confrontés – à travers nos enfants et petits-enfants – à la tragédie du 13 Novembre. L’Histoire se renouvelle…Mais comment faire comprendre que la prière est essentielle qui nous sortira de tous ces drames survenus ou à venir…Il faudrait presque organiser un pèlerinage qui toucherait toute la région et le plus loin possible vers les 4 points cardinaux, afin de mobiiser des chrétiens pour venir supplier ND de Rochefort, de convertir les infidèles, comme d’autres l’ont fait avant nous, avec le succès qu’on connait.

    En attendant, rien ni personne ne nous empêche de prier et je ne monterai plus au Sanctuaire sans penser à tout ce qui s’y est passé.
    Merci de ce bel article. Noni MORET. 2bis rue Dumont d’Urville – 92190 – MEUDON.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s