Il est souverainement utile d’assiter souvent à la Messe

D’après Mgr de Ségur, tiré de l’ouvrage « La Messe »

mgr de ségurSaint François de Sales disait que « la Messe est le soleil des exercices de piété ». C’est en effet l’exercice de piété par excellence. Si un chrétien ne pouvait consacrer qu’une demi-heure par jour à la prière et au service de Dieu, il ne saurait rien faire de plus utile à la gloire de Notre-Seigneur, au salut de son âme et au bien général de l’Église, que de la consacrer à entendre pieusement la Messe.


À la Messe, en effet, il vient adorer le Roi du ciel sur son trône de la terre, qui est l’autel. Il vient s’unir à l’Église elle-même, représentée par le Prêtre, à l’Église très-sainte et très-chère à Dieu ; et c’est avec elle, c’est par sa voix qu’il adore, qu’il remercie, qu’il demande, qu’il prie, qu’il supplie, qu’il obtient miséricorde. S’il comprend quelque peu les cérémonies augustes de la Messe, il se remet tout naturellement en mémoire les grands mystères de sa foi, et surtout le souverain mystère de l’amour incompréhensible du bon Dieu pour lui ; il aime facilement ce qu’il n’oublie pas ; et il pratique facilement ce qu’il aime. L’expérience montre, en effet, qu’il est rare d’assister tous les jours, ou du moins très-souvent, à la Messe, et de ne pas se sentir attiré à communier, à communier souvent; ce qui est la grâce des grâces.

La Messe, et Jésus-Christ, l’Hostie vivante de la Messe, devrait être le rendez-vous quotidien de tous les fidèles. Avons-nous des peines (et tout le monde en a) ? Allons à Jésus. Avons-nous une grâce à demander au bon Dieu? Allons à la Messe et demandons. Voulons-nous expier une faute et obtenir miséricorde pour nous ou pour un autre ? Allons à la Messe, recourons à Jésus-Christ. Avons-nous à cœur de remercier dignement la bonté divine pour quelque grand bienfait ? Allons, allons à la Messe. La Messe est un moyen divin, suprême, mis à notre disposition par le bon Dieu, pour suppléer à notre misère. Plus nous en usons, plus le bon Dieu nous bénit et nous aime, parce que nous le servons davantage selon son cœur. Un jour, sainte Thérèse, se sentant tout accablée par le poids des grâces qu’elle recevait, s’écria dans une sorte d’angoisse : « Mon Dieu, mon Dieu ! Que puis-je faire, moi, pauvre créature, pour reconnaître dignement votre miséricorde ? » Et aussitôt elle entendit une voix céleste qui lui dit très-distinctement : « Entends une Messe. »

Il est messe2bien rare que, quand on le veut tout de bon, on ne-puisse assister tous les matins à la Messe ou à peu près. On se lève de meilleure heure ; on arrange ses petites affaires en conséquence ; et, sans bruit, sans éclat, sans s’imposer de grands sacrifices, on se procure chaque matin cette inestimable grâce. Dans les pays de foi, on trouve moyen d’aller souvent à la Messe ; et le travail, loin de s’en ressentir, n’en est que plus fécond, béni qu’il est par le bon Dieu.

Deux ouvriers de même profession vivaient à côté l’un de l’autre. L’un était chrétien, l’autre indifférent. Le premier s’arrangeait de manière à commencer toutes ses journées par la Messe ; l’autre, pour travailler et pour gagner davantage, n’y allait jamais, pas même le dimanche.

Tous deux étaient bons ouvriers. Ils étaient mariés tous deux ; l’ouvrier chrétien avait quatre enfants ; l’autre un seul.

Cependant les affaires du premier allaient mieux que celles de son camarade. « Comment t’y prends-tu donc ? lui demanda un jour celui-ci. Tu as plus de charges que moi ; je travaille tout le jour, plus longtemps que toi ; et, malgré cela, tu es à ton aise, et moi j’ai bien de la peine. — Mon secret est bien simple, lui répondit l’autre gaiement. — Si tu le veux, je te le montrerai. — Ma foi ! Ce n’est pas de refus. Où est-il, ton secret ? — Viens demain matin chez moi, de bonne heure, et je te mènerai là où je fais mes bénéfices. »

messeLe lendemain matin, il conduit tranquillement son camarade à l’église entendre la Messe ; après quoi, il lui dit de retourner à sa besogne, comme il allait le faire lui-même. « Seulement, ajouta-t-il, reviens demain matin, ici, à la même heure.» Le jour suivant, ce fut comme la veille ; de part ni d’autre, pas plus d’explications. Le troisième jour, le camarade s’impatienta : « Ah ça, mais tu te moques de moi ? dit-il ; si je veux aller à la Messe, je n’ai pas besoin de toi pour m’y conduire ; je pourrai bien y aller tout seul. Je voulais savoir comment tu fais pour gagner plus d’argent que moi ; tu m’avais promis de me montrer ton secret, et tu ne m’en dis pas un mot. — Mon secret ? Mais je n’en ai pas d’autre que celui que je t’ai montré. Je commence toutes mes journées aux pieds du bon Dieu; je communie tous les dimanches ; je rapporte la paix et la joie à la maison, et le bon Dieu fait le reste.

N’a-t-il pas dit : « Cherchez avant tout le royaume de Dieu et sa justice, et tout le reste vous sera donné par surcroît » ?

Oh ! Qu’une journée commencée ainsi pieusement au pied des autels, accompagnée de la bénédiction de Jésus-Hostie, est facilement chrétienne, pure, chaste, féconde en mérites, fructueuse pour le temps et pour l’éternité! Que de belles et bonnes provisions de patience, de force, de résignation, viennent puiser là, pour la journée, de pauvres âmes fatiguées, souvent accablées sous le poids des épreuves !

Le saint autel est sur la terre la source céleste d’où découlent les eaux vivantes de la grâce, de la paix, de la joie, du dévouement, du pur bonheur. Heureux celui qui connaît et qui aime le chemin de l’église ! C’est le chemin de l’honneur, parce que c’est le chemin du devoir ; et comme le devoir accompli enfante le bonheur, le seul vrai bonheur, le chemin de l’église est à la fois le chemin du bonheur sur la terre et le chemin du bonheur éternel dans les cieux.


Nous vous rappelons que la Sainte Messe est célébrée tous les lundis matins à 8H à la Cathédrale.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s